Pour autant que je le sache, j'ai toujours adoré les avions de combat. Ca a commencé dès mon plus jeune âge. Mes amis n'aimaient rien tant que les petites voitures. Ils en avaient tellement qu'ils pouvaient simuler des embouteillages. Moi, je n'aimais rien tant que les avions de chasse. Je n'en avais que quatre, mais ça me suffisait. L'un d'eux en particulier ne me quittait jamais. Et quand mes camarades m'invitaient à jouer avec leurs petites voitures, je les regardais comme s'ils étaient moins que des crottes et m'en allais retrouver mes chers avions. J'étais déjà très diplomate, à l'époque. :-) Je me comporte un peu mieux avec mes amis, mais cette dévotion-là a traversé les années. C'est mon fiston qui joue désormais avec mes avions d'antan. Il fallait donc bien qu'un jour, je réalise mon rêve de voler dans ces appareils. Ce que j'ai fait il y a peu, lors d'un vol en avion de chasse. Depuis le temps que j'en rêvais, j'étais à moitié convaincu que le vol serait une cruelle déception. Que j'allais sortir de l'appareil en me disant que j'avais trop sublimé la chose. Mais je n'ai pas été déçu. Quand nous sommes revenus à l'aéroport, en réalité, je ne pensais à rien : un sourire idiot éclairait mon visage. Et rien que d'y penser, en fait, ce sourire revient sur mon visage alors que je rédige ce billet. Cette expérience s'est avérée encore plus démente que ce que j'avais pu imaginer. A certains moments, j'ai bien cru que j'allais tomber dans les pommes. Je comprends mieux pourquoi j'ai eu autant de mal à trouver des retours d'expérience sur de tels vols sur le web. Avec le recul, il est clair que je serais incapable de vous décrire une telle expérience. Pour décrire ce qu'on ressent lorsqu'on passe sa combinaison de vol. Quand on se harnache à son siège. Et quand, au premier break, on pèse soudain six fois son poids. Il n'y a aucun mot pour raconter une telle expérience. Mais il fallait tout de même que je le dise ici. Je ne suis pas près d'oublier ce vol dans un avion de chasse ! Davantage d'information est disponible sur le site de l'agence de voyage de ce baptême de l'air en Fouga Magister. Suivez le lien.