ENOC est une association européenne regroupant une quarantaine d’institutions de défense des droits de l’enfant, dont la mission consiste à promouvoir et protéger les droits de l’enfant consacrés par la Convention internationale relative aux droits de l'enfant (CIDE). Le 21 septembre dernier, à l’occasion de la 21e conférence annuelle du réseau, Geneviève Avenard, Défenseure des enfants et adjointe du Défenseur des droits, a été élue présidente de l’ENOC. Le réseau détermine chaque année une thématique pour ses travaux de réflexion et de partage de bonnes pratiques. Il consulte chaque année, dans le cadre du projet « Parlons jeunes ! », des jeunes des pays volontaires, pour éclairer ses analyses et ses recommandations et développer l’effectivité du droit à la participation des enfants, prévu par la CIDE. En 2017, ses travaux ont porté sur la vie affective et l’éducation à la sexualité. En France, un groupe d’une dizaine d’adolescents constitué auprès du Défenseur des droits a travaillé en ateliers avec des professionnels de la prévention du VIH/SIDA et les maladies sexuellement transmissibles, participé à un débat avec SOS Homophobie, à des ateliers de mise en situation animés par le Planning familial et à plusieurs sessions de débat théâtral animées par la compagnie Entrées de jeu sur les thèmes de la séduction, de la jalousie, de la première fois, du préservatif, de l’homophobie, de l’identité et de la réputation... A l’issue de leurs travaux, les jeunes français ont formulé des propositions sur l’éducation à la sexualité en milieu scolaire préconisant le renforcement de la formation des personnels éducatifs et des intervenants, l’application effective de l’article L. 312-16 du code de l’éducation prévoyant au moins 3 séances annuelles d’éducation à la sexualité, l’adaptation des outils et de l’approche à l’âge des élèves, etc. Ils ont également recommandé la diffusion de campagnes télévisées d’éducation à la sexualité et la sensibilisation des parents à ces questions. Un séminaire européen a ensuite été organisé en juin 2017 à Paris, avec des représentants de chaque groupe ayant participé au projet « Parlons Jeunes ! » dans les différents pays. Ce séminaire a permis d’identifier un grand nombre de points de convergences, malgré les différents contextes nationaux. Elles ont été reprises dans la résolution annuelle du réseau ENOC qui a été adoptée lors de la rencontre de septembre 2017 à Helsinki. ENOC demeure aussi attentif à la question de la protection des mineurs migrants via son groupe de travail spécialisé. Il a ainsi adopté une nouvelle déclaration sur la « sauvegarde et protection des enfants migrants : le challenge de l'intégration sociale » à l’occasion d’une rencontre ad hoc organisée à Athènes, le 13 novembre 2017.