Aucune élection américaine n'aura, je pense, à ce point focalisé l'attention générale que celle qui pointe le bout de son nez. Il y a quelques jours encore, je me suis rendu à Helsinki dans le cadre d'un incentive où j'ai abordé le sujet avec d'autres participants. Et j'ai été étonné de constater que ces derniers croyaient dur comme fer qu'Hillary va accéder au fameux bureau ovale. Ce qui est selon moi une erreur grossière : tout montre au contraire que c'est Donald qui va gagner. Evidemment, l'idée qu'un homme qui tient des propos aussi excessifs puisse gagner de telles élections peut sembler absurde, mais elle est au contraire parfaitement réaliste. Parce que son programme a au fond peu d'importance. Bien sûr, certains croient certainement en ses promesses électorales outrancières. Les laissés-pour-compte de la crise croient vraiment qu'il saura relever le pays et lui rendre sa grandeur passée, ramener les industries et les emplois dans les régions les plus sinistrées. Mais ces gens-là ne sont pas assez nombreux pour livrer à Trump la présidence sur un plateau. Ceux qui vont le faire gagner, en réalité, ce sont tous ces cyniques qui ne croient plus au système et veulent voir le monde brûler. Ils sont persuadés que le républicain est en soi un choix abominable, mais c'est justement pour cela qu'ils vont porter leur choix sur lui. Impossible ? Typiquement américain ? Non, pas vraiment. Car nous avons en réalité connu la même situation. Il y a plusieurs décennies, un phénomène semblable a fait qu'une candidature fantaisiste, celle de Coluche, a été tellement soutenue par la population que le candidat lui-même a dû se rétracter. Et je crois que Trump sera élu pour les mêmes raisons. Parce que ce dernier est un bouffon, et que les gens qui ne prennent plus les politiques au sérieux ont un très mauvais sens de l'humour. Quoi qu'il en soit, cet incentive m'a bien plu. Je vous mets d'ailleurs en lien l'agence qui nous l'a proposé : j'ai bien apprécié son sens de l'organisation. A lire sur le site internet de cette expérience incentive à Helsinki.